Quelques dates

Roman Gorski ( 28 avril 1961 - 12 avril 2019 )

 

 

1961 : Naissance de Roman GORSKI à Goleniow, dans le nord-ouest de la Pologne, d'une mère architecte et d'un père ingénieur en bâtiment. Enfant, il passe beaucoup de temps dans la forêt proche de la maison familiale à observer la nature.

 

1966 : Naissance de sa soeur Aneta, qui sera toujours un fidèle soutien. Elle deviendra enseignante.

 

1972 : Au collège, son professeur d'art, Stanislaw Szulc, est sculpteur sur bois et lui donne des cours de peinture et de sculpture car il remarque chez lui un talent inhabituel. Dés l'âge de douze ans, ses parents l'emmènent à Cracovie pour visiter musées et galeries d'art. Il admire ainsi de célèbres artistes polonais comme Jan Matejko, Jacek Malczewski, Aleksander Gierymski, principalement de l'art réaliste. Roman souhaite alors peindre comme eux et commence a réaliser ses premières peintures sur toile. Il peint des scènes de la mythologie grecque, dont son père était un passionné, qu'il expose à Goleniow puis à Kielce où il obtient un prix. Il peint des tableaux pour l'église de Goleniow, où on peut encore les voir. Inscrit à un atelier artistique à Szczecin, il n'a pas poursuivi car il souhaitait être autodidacte et se forger sa propre voie.

 

- 1982 : Il entre à l’Académie des Beaux-Arts de Cracovie. Il remporte à trois reprises le prix de l'affiche, en 1985, 1986, 1987. Il participe intensément à la vie artistique de Cracovie et côtoie de nombreux artistes en arts plastiques, théâtre et musique. Il obtient son diplôme en 1988, spécialité graphisme. Il réalise ensuite des affiches pour une troupe de théâtre puis travaille avec le peintre Aleksander Chmielewski. Il produit des pastels dédiés à l'expression des passants, puisant son inspiration dans la vie urbaine de Szczecin. Ils seront exposés à l'Université de Jagiellonski à Cracovie.

 

- 1993 : il arrive à Paris, invité par son ami peintre Krzysztof Szalek. Il décide alors de s'installer en France pour approfondir son travail artistique. Il fréquente assidûment les musées parisiens, fait des portraits à Montmartre pour gagner sa vie et collabore avec un peintre polonais. Il passe alors de la peinture figurative à la "sculpture aérienne".

 

- 1995 : Première exposition personnelle à Ivry-sur-Seine, où il présente un travail monumental et en volume.

 

- 1996 : Il se marie avec la jeune artiste Valérie Godron et s’installe à Montmartre. Dans son "atelier jardin", il réalise ses premières sculptures végétales qu’il exposera devant l’arc de Triomphe, avec l’atelier Z.

 

- 1997 : l'observation des squelettes à la galerie de paléonthologie du Museum d'histoire naturelle de Paris l'inspire et il crée alors de nouvelles formes évoquant des animaux imaginaires. Il y exposera 2 fois.

 

 - 1998 : le couple s'installe à Argenteuil dans le Val d’Oise, où il suscite une activité artistique en organisant des expositions et des « portes ouvertes » de leur atelier. Ils y resteront jusqu'en 2003. Très productif, Roman enchaine les expositions, à Paris, en Ile-de-France et en Bretagne. 

 

- 2001 : Il débute ses ateliers de "Land-art pour enfants" par une intervention à l'IME de Montigny-Lés-Cormeilles, il poursuivra cette activité régulièrement. 

C'est en 2001 qu'il réalise sa plus grande sculpture végétale intitulée "Rêve d'un papillon". 

 

2005 : il obtient un atelier à Ermont. Très impliqué dans la vie artistique du Val d'Oise, il continue également de participer à de nombreuses manifestations et expositions dans différentes régions.

 

- 2006 et 2008 : Il est retenu pour deux résidences artistiques au Futuroscope, qui s'ouvre au land-art.

 

- 2011 : Il est employé à l'Atelier municipal d'art plastique de la ville de Taverny en tant qu'enseignant artistique. Il y est titularisé en 2019 après avoir passé le concours national. 

 

- 2018 : Il produit en 10 jours 3 sculptures monumentales dans un verger de la région du Perche.

 

- 2019il décède en avril des suites d'une maladie fulgurante. Il n'aura eu de cesse de créer des sculptures à partir de végétaux, de grandes ou petites dimensions, poétiques et aériennes. Il aura poursuivi inlassablement et passionnément son but de réaliser des œuvres dans l'esprit plus que jamais contemporain du rapport de l'homme à la nature. Par l'expression très personnelle de son art dans les thèmes, les motifs et la matière qu'il travaille, il s'inscrit durablement dans le paysage artistique actuel.